LES SUJETS

La pollution aux heures de pointe augmente encore le risque de cancer, de maladies cardiaques et respiratoires

La pollution aux heures de pointe augmente encore le risque de cancer, de maladies cardiaques et respiratoires

La pollution aux heures de pointe augmente encore le risque de cancer et de maladies cardiaques et respiratoires, selon une étude réalisée par des experts de l'Université Duke, de l'Université Emory et du Georgia Institute of Technology (États-Unis) et qui a été publiée dans le magazine 'Atmospheric Environnement'.

Ils sont arrivés à cette conclusion après avoir placé des appareils spécialement conçus pour analyser les polluants des voitures pendant les périodes les plus chargées du centre-ville d'Atlanta. En fait, les appareils, placés sur les sièges du conducteur, ont détecté jusqu'à deux fois plus de particules que les capteurs routiers.

L'équipe a également constaté que la pollution contenait deux fois plus de produits chimiques qui causent le stress oxydatif, qui serait impliqué dans le développement de nombreuses maladies, notamment les maladies respiratoires et cardiaques, le cancer et certains types de maladies neurodégénératives.

"Si ces produits chimiques sont aussi mauvais pour les gens que de nombreux chercheurs le pensent, alors les voyageurs devraient sérieusement repenser leurs habitudes de conduite", ont détaillé les chercheurs.
Ecoportal.net

Écotices


Vidéo: QUESTIONS CRIBLES - La pollution de lair (Septembre 2021).